MagicDarkLight

It's adventure of magic...
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Auberge du "Tonneau Pourpre"

Aller en bas 
AuteurMessage
Kyrian
Nécromancien
avatar

Masculin Nombre de messages : 52
Age : 29
Clan : Aucun
Race : qui sait si il est vraiment encore humain...
Classe : Nécromancien
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Auberge du "Tonneau Pourpre"   Sam 26 Jan - 18:34

suite du Panneau d'affichage.

Du coin de l'oeil, Kyrian vit au travers de la fenêtre la silhouette de Satsugai qui s'éloignait. Un demi-sourire étira ses lèvres. Le peu de patience dont faisait preuve l'Asuka, pourtant Assassin, était une preuve incontestable qu'il n'était pas en ville par hasard, et que des choses importantes se préparaient.

*Raison de plus pour le retrouver après... raisonna Kyrian. Quoi qu'il en soit, je pense qu'il a compris que j'avais plus ou moins deviné les raisons de sa venue. Nous nous reverrons, cela ne fait aucun doute...*

Fort de cette conclusion, le nécromancien se tourna vers l'aubergiste, un sourire engageant plaqué sur le visage.

-Bien le bonjour, auriez-vous une chambre pour cette demoiselle et moi-même ? Nous avons beaucoup voyagé, et nous avons besoin de repos...
-Bien entendu, Messire, répondit l'aubergiste d'une voix mielleuse. Un ou deux lits ?
-Deux, je vous prie, rétorqua Kyrian avec un rire de gorge parfaitement immité.
-Bien sur, bien sur... Chambre n°9, au fond à gauche, à l'étage, ceal vous convient-il ?
-Parfait. Merci. Répliqua Kyrian d'un voix plus ferme.

Sitot dit, Kyrian entraîna Heater dans l'escalier avant que l'aubergiste ai pu répondre. La machoir serrée, il ne pu s'empêcher de siffler à l'attention de la jeune fille:

-Très chère, j'estime utile de vous conseiller d'éviter toute discussion n'étant pas nécessaire avec l'aubergiste. ses manières en matière de discussion laisse serieusement à désirer... après un petit silence, il ajouta: Cela dit, le sens sociable de cet homme ne doit pas obscurcir la qualité de l'auberge, de son service, et surtout le fait que je n'ai pas à payer de chambre ici...

Devant l'air quelque peu intrigué d'Heater, il ajouta avec un sourire, sincère cette fois:

-Il se trouve que suite à quelques services rendus au patron de cet autel par feu mon maître, ledit patron lui devait quelques grosses sommes d'argent. Etant le successeur de mon décédé maître, c'est à moi que le gérant de l'autel doit sa dette, et il me rembourse à sa façon: je peux prendre une chambre ici quand je le souhaite sans avoir à payer.
-c'est pour cela que vous avez pris une chambre pour deux ?
-En effet. L'aubergiste aurait été capable de vous faire payer votre chambre si vous l'aviez prise seule... C'est ici.

Kyrian ouvrit la porte de la chambre, dont les gonds bien graissés pivotèrent sans un bruit. Laissant Heater entrer en première, le nécromancien la suivit dans la pièce. D'une hauteur de plafond surprenante vu la hauteur du bâtiment, elle était assez vaste pour acceuillir quatre personnes. Malgré cela, seuls deux lits (deux places chacuns) trônaient l'un à côté de l'autre, les têtes appuyées sur le mur du fond et séparés pour un voile de lin fin mais presque opaque. Dans le coin opposé de la pièce se tenait une magnifique baignoire entourée d'un rideau blanc, un luxe vu la richesse moyenne de la ville. Deux armoires permettaient aux visiteurs de ranger leurs affaires, et deux bureaux, juste sous les deux fenêtres de la chambre, attendaient le bon vouloir d'éventuels occupants.

-Après un voyage, commenta Kyrian, je ne saurais vous conseiller meilleur endroit. Vous êtes ici chez vous tant que vous le désirerez, le patron ne pourras pas vous virer puisqu'il sait ce qu'il me doit...

Alors qu'Heater observait la pièce, le nécromancien s'assit sur la chaise de l'un des bureaux, ôta sa grande cape noire et la déposa sur le dossier de la chaise. Il braqua ensuite son regard dans celui de la jeune fille qui l'accompagnait.

-Une question me brûle la langue depuis un petit moment... Vous venez pour le tournois n'est-ce pas ? Je le vois à votre regard, et à vos mouvement. Malgré la fatigue, c'est flagrant. Et bien sachez que si tel est le cas, vous allez vous froter à quelques personne de ma connaissance qui vous donnerons du fil à retordre... En attendant, profitez de la chambre !

L'effet de cette dernière phrase sur Heater fut saisissant. A peine les mots prononcés, la jeune fille paru parcourue d'un soulagement intense. A croire qu'elle était déjà reposée. Cela fit sourire Kyrian encore un peu plus. N'oubliant pas les bonne manières, il ajouta:

-Cela ne vous dérange pas si je partage cette chambre avec vous ? Je suis actuellement en... comment dire... légère "raideur" financière, et n'aurait donc pas les moyens de me loger ailleurs...

Cette phrase, accentuée d'un petit sourire d'excuse, aurait-elle l'effet escomptée ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heater Shadow
Cavalier
avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Age : 26
Clan : Grey Heart
Race : Démon
Classe : Mercenaire
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Re: Auberge du "Tonneau Pourpre"   Dim 27 Jan - 15:56

Sans s'en rendre compte, Heater avait suivit le petit groupe. La plaie qu'elle s'était fait au doigt avait rapidement cicatrisé, si bien qu'elle n'y avait même plus songé. Elle observait, à défaut de faire la conversation. Les rues étaient assez anciennes pas aussi technologique que la capitale d'où elle venait. Heater avait tellement marché, sans regarder les panneau, qu'elle ne savait même plus dans quelle ville elle se trouvait à présent. L'acceuil des gens, le fait qu'ils parlent sa langue, étaient seulement synonyme qu'elle était toujours dans le même pays...Lorsque Kyran s'arrêta, elle se rendit compte qu'ils avaient déjà pénétré à l'intérieur d'une auberge dont elle avait rapidement apperçu le nom: "L'auberge du Tonneau Pourpre"...

D'un rapide coup d'oeil, elle constata que l'homme étrange qui leur avait tenu compagnie un très bref instant ne les avait pas suivit plus longtemps. Au dehors, il avait reprit sa route, suivit du regard par le duo. Une sensation de soulagement et d'anxiété envahi alors Heater...C'était la première fois que quelqu'un l'intriguait autant... Peut-être aurait-elle la chance de le revoir un jour...Bientôt. Avec un peu de chance, elle arriverait à tirer quelques informations de Kyrian, même si cela allait être compliqué...Le jeu en vallait la chandelle.

Alors que le nécromencien parlait avec l'aubergiste, Heater observait le décors. Sombre, mais luxueux...Le maître d'hotel était quant à lui avait l'air de croire que Kyrian et elle allaient s'amuser cette nuit. Le sourire carnassier d'Heater s'étira. Depuis quelques jours, des envies de sang lui montaient à la tête. Il fallait qu'elle se calme. Jamais cela ne lui était arrivé, mais maintenant que ses cauchemars étaient revenu, chaque matin, elle sentait le goût du sang dans sa gorge, sur ses lèvres...

Elle sortit de sa rêverie lorsque Kyrian la saisit par le bras en l'entraînant vers les escaliers. Lorsqu'il la mit en garde contre l'aubergiste, Heater ne put réprimer son sourire. Ca, elle l'avait bien comprit. Elle ne se gênerai pas, plus tard, pour montrer à cet homme que les femmes étaient loin d'être le sexe faible...Plus tard, lorsqu'il aura perdu sa virilité, il comprendra...Jettant un dernier regard vers le maître d'hotel, Heater frôla son étui et passa sa langue sur ses lèvres. Elle revint aussitôt à la conversation, lorsque l'homme qui l'accompagnait lui fit comprendre qu'il n'avait pas à payer. L'air intriguée - air qu'elle jouait à merveille - elle le laissa continuer son monologue de fierté. Elle l'arrêta cependant, comprenant rapidement qu'il avait fait à Heater une sorte de cadeau.

- C'est pour cela que vous avez pris une chambre pour deux?

La réponse de Kyrian ne tarda pas, et c'est avec un sourire gratifiant que Heater le remercia. S'arrêtant devant une porte, l'homme lui fit remarquer que leur chambre était là et non plus loin, comme elle le pensait. Laissant de la place à Kyrian pour qu'il ouvre la porte. Une fois fait, celui-ci permit à Heater d'entrer la première, ce dont elle le remercia en souriant délicatement. La gentillesse de cet homme laissait croire à Heater qu'il avait autre chose derrière la tête...Ou peut-être qu'il allait devenir un de ses proches amis. Ce serait bien pour débuter une nouvelle vie.

La décoration de la chambre surprit Heater. Deux grands lits, deux bureaux, de grandes fenêtres...Bref, elle était heureuse de ne pas avoir à payer ça. Elle se retourna vers Kyrian qui s'était de nouveau mit à parler. Il avait bien raison, cet endroit devait être le sanctuaire paradisiaque des grands voyageurs. Et des gens riches, aussi. Tandis qu'elle se perdait dans la contemplation de ces lieux, l'homme se mit à l'aise en retirant sa cape. Heater songea alors à faire identiquement, mais il se remit à parler, cette fois-ci en posant une question à la jeune femme.

- En réalité, mon chemin m'a simplement mêné à ce panneau. Il est vrai que je vais y participer, mais ne vous fiez pas à mes mouvements très lents et à ma fatigue...Je suis un monstre de cruautés une fois bien reveillée.

Répriment un sourire, Heater retira sa cape à son tour, pour la placer sur l'autre chaise, à côté de celle où se trouvait assit Kyrian. Les dernières phrases qu'il avait prononcée rassurèrent Heater sur les combats qui allaient venir. Pour ce qui était de profiter de la chambre, elle n'allait pas attendre son approbation pour le faire. Déjà assise sur un des deux lits - sans pour autant se l'attribuer - Heater retira un de ses pulls, pour garder un sous pull à bretelles, très décolleté et légèrement transparent, malgré le fait qu'il soit noir. Kyrian, pour qui parler devait être comme respirer, reprit alors la parole. Heater ne put réprimer un rire cristallin, et répondit alors gentillement:

- Vous voulez rire, c'est moi qui devrait vous le demander. Après tout, c'est à vous que la chambre est offerte, pas à moi. En tout cas, ne vous inquietez pas, dormir en compagnie d'un homme ne me derrange absolument pas...Vous prenez quel lit?

Dans ses anciennes habitudes, Heater aurait n'aurait même pas posé cette question. Elle prenait le lit dans lequel la personne était, un point c'est tout. Mais là, puisque qu'elle souhaitait recommencer une nouvelle vie, il fallait qu'elle prenne de nouvelles habitudes. Mais chassez le naturel et il revient au galop. Qui sait, peut-être ira-t-elle se faufiler dans les draps de ce bel inconnu plus tard dans la soirée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silkshadow.blog.jeuxvideo.com
Kyrian
Nécromancien
avatar

Masculin Nombre de messages : 52
Age : 29
Clan : Aucun
Race : qui sait si il est vraiment encore humain...
Classe : Nécromancien
Date d'inscription : 12/12/2007

MessageSujet: Re: Auberge du "Tonneau Pourpre"   Dim 3 Fév - 18:57

Kyrian ne put empêcher un petit rire de gorge de traverser ses lèvres en entendant la question. Il devait bien y avoir trois ou quatre façons différentes de l'interpréter... Et qui sait laquelle Heater avait choisit ? Histoire d'éviter d'avoir à en choisir une qui risquait de ne pas être la meilleure (et surtout de toutes les laisser envisageables), Kyrian répondit:

-Ma foi, je pendrais celui que vous m'indiquerez, chère amie. Libre à vous de faire le choix ! Pour ma part, ajouta-t-il, je ne suis guère difficile. Et puis, j'ai moi-même encore quelques menus travaux à accomplir ce soir, et vu l'état de fatigue dans lequel vous êtes, je doute d'être le premier de nous deux à me coucher.

Sur ces paroles, le nécromancien reprit sa cape et la réajusta d'un geste sur ses épaules. Après tout, il n'avait pas quitté le groupe sans raison, il avait effectivement des choses à faire... Mais cette rencontre fortuite, bien qu'ayant légèrement retardé son programme, pouvait s'avérer utile pour la suite des évènements. Le sourire de Kyrian se fit galant.

-Soyez sans craintes, je serais silencieux comme la mort, à mon retour, et je ne vous réveillerait pas.

Pour illustrer ses propos, il s'avanca vers la sortie d'un pas léger et effectivement très silencieux.

-Je vais également demander de vous faire monter un repas. Reposez-vous bien !

Puis il sortit de la pièce sans un bruit.


==> Le cimetière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heater Shadow
Cavalier
avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Age : 26
Clan : Grey Heart
Race : Démon
Classe : Mercenaire
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Re: Auberge du "Tonneau Pourpre"   Dim 3 Fév - 21:10

Au départ de l'homme, Heater se permit de rire. Silencieux comme la mort? Il pouvait faire moins de bruit que le silence lui-même, elle se reveillerait tout de même. Elle n'avait pas été élevée par l'esprit de l'arbre et du vent pour n'en tirer aucune conclusion. En tout cas, elle restait étonnée de sa réponse. Pour la première fois, un homme n'avait pas réagis à sa façon de voir la question, n'avait pas eu d'idée derrière la tête. Son sourire s'étira un peu et elle se leva lentement. En fait, il ne l'avait même pas mattée.

Lorsque l'estomac d'Heater se mit à gargouiller, on toqua à sa porte. Avec un sourire plus que radieux, elle l'ouvrit - après vérification de l'identité de l'invité - et reçu le repas de Kyrian comme un symbol de nouvelle amitié. Ravie, elle s'installa sur le bureau et engloutit le repas. Plus que la fatigue, c'est la faim qui l'avait empêché de continuer à marcher plus longtemps. Bouchée par bouchée, elle emplissait son corps de nourriture délicieuse et sucullante. De sa courte vie, elle n'avait jamais eu l'occasion de manger chose pareille...Il faut dire que quinze ans à voller du pain et des conserves ne l'aidait pas...Même si certains contrats lui ramenaient pas mal d'argent.

Après quelques minutes à fixer sa fourchette, Heater la reposa dans l'assiette. Maintenant qu'elle était rassasiée, elle allait pouvoir faire une petite visite avant de dormir. Elle se releva lentement, prit sa propre cape qu'elle déposa sur ses épaules, sans prendre la peine de remettre son pull. D'un pas délicat, Heater s'approcha de la fenêtre et posa sa main sur la poignée qu'elle fit pivoter lentement. Un peu d'air frais la reveillerai complètement. Lorsque la bourasque penetra dans le petit appartement, l'adolescente fit craquer sa nuque et monta accroupie sur l'appuis-fenêtre.

Lentement, elle ferma les yeux et se concentra. Lorsqu'elle s'élenca par l'ouverture, une pluie de plumes surgit, et on pu voir au loin une sorte d'humain avec une paire d'ailes voler assez haut dans le ciel...D'un simple coup d'oeil, elle avait reperé l'homme aux cheveux rouges...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silkshadow.blog.jeuxvideo.com
†† Satsugai ††
Asuka; Assassin Rang SS
avatar

Masculin Nombre de messages : 186
Age : 25
Clan : Asuka
Race : Humain
Classe : Samurai/Assassin
Date d'inscription : 22/03/2007

MessageSujet: Re: Auberge du "Tonneau Pourpre"   Lun 4 Fév - 1:43

Satsugai avait réussi à se faufiler furtivement -en bon assassin qu'il était- par la fenêtre de l'auberge qui menait dans la chambre de Kyrian et Heater (La seule chambre qui sentait le mort, c'est comme ça qu'il avait deviné xD) et, après avoir constaté que personne n'était là, il écrivit sur un bout de papier, un petit mot a l'addresse de Kyrian:


"Illyasvel, c'est en ami, et non en collaborateur que je t'ecris.

Il y a un Asuka, capable de rivaliser avec mon frère... Il est dailleur lié d'une manière ou d'une autre a Kirbeet (En éspérant que ce nom te rappèles quelque-choses).

Seulement voilà, il a trahi le clan pour se rallier a un autre... Et c'est moqué des avertissements que nous lui avont fait. De plus, il a grandement sous-éstimé mes capacitées de combatant... Tu me connais quelque peu, Kyrian, et tu sais que je ne supporte pas les imbéciles dans son genre. Tu devines donc rapidement ce que j'ai fait...

En ce moment, son cadavre démembré repose a l'exterieur du royaume. En fait, Il pourrait rapidement devenir une source de problèmes. Si son âme devait revenir sur terre d'une quelquonque manière, le clan pourrait etre menacé. Ce guerrier n'est pas un rigolo.

Je pense que tu as rapidement compris ce que je veux que tu fasses (Ou que tu ne fasses pas, justement)

Je place toute ma confiance en toi, Illyasvel. J'éspere seulement que tu ne la trahiras pas.

Bisous, Satsugai.

PS: passe le bonjour aux autres de ma part."



Après ça, Satsugai posa le mot sur le seul bureau de la chambre. Il avait fait en sorte que le message ne puisse être compris que par Kyrian. Comme celà, même si Heater le lisait avant lui, rien ne lui serait dévoilé. Ni le fait que la personne tuée fasse sans doute partie de son clan, ni le fait que Kyrian soit un nécromancien ou que le chef des Asuka était le frère de Satsugai... absolument rien. Une mesure de précaution que l'assassin avait voulu utiliser, de peur d'avoir de mauvaises ententes avec la jeune Heater.

Satsugai repartit ensuite dans la nuit, toujours aussi discretement. après avoir éffacé toutes traces de son passage (Sang de Katsu sur les recoins de fenètre, et j'en passe^^).

_________________
Votre agonie est longue et votre mort est certaine....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur Http://ShamaNaruto.com
Heater Shadow
Cavalier
avatar

Féminin Nombre de messages : 41
Age : 26
Clan : Grey Heart
Race : Démon
Classe : Mercenaire
Date d'inscription : 05/01/2008

MessageSujet: Re: Auberge du "Tonneau Pourpre"   Lun 11 Fév - 17:01

(<= Cloître de l'abbaye)

Le vent soufflait fort, même au centre de la ville. Ce qu'Heater avait pris pour un simple coup de vent était en fait la tête d'un nuage orageux qui n'attendrait pas bien longtemps pour se déverser de son électricité. L'humidité s'était accentuée, et les plumes des ailes d'Heater ruisselaient déjà de gouttelettes d'eau de pluie. Le vent qui faisait dos à la jeune femme lui permettait d'avancer plus vite à une hauteur raisonnablement élevée. Devant elle, le corbeau fendait l'air, n'attendant pas une seule seconde Heater qui devait se débrouiller comme le oisillon qui apprend à voler.

Elle n'avait découvert ce don que quelques jours avant de débuter son voyage, c'est pourquoi elle ne le maîtrisait pas encore correctement. Attachée à sa ceinture, l'étui où était positionné le canif d'Heater cliquetait à chaque battement d'ailes, ce qui agaçait sévèrement la jeune femme. Plutôt occupée à protéger son visage, Heater tentait de se concentrer uniquement sur le corbeau qui ne cessait de prendre de l'avance sur elle, si bien qu'à un certain moment, il disparu, perdu entre les nuages. Rageuse, Heater accéléra la cadence et se laissa tomber en pique, perdant rapidement de l'altitude.

Lorsque les lumières de la ville lui parvinrent malgré le brouillard à couper au couteau, la jeune femme reprit une position horizontale et continua sa course, se fiant aux lieux qu'elle reconnaissait. La fatigue paralysait ses membres, ainsi que le froid et l'énervement. Elle se sentait défaillir un peu plus à chaque mètre, craignant une crise d'hypothermie. Sa chemise à bretelle ne la protégeait pas assez contre le froid, et la première idée qu'eut la démone était de prendre un bon bain chaud lorsqu'elle arriverait à l'auberge.

Le panneau se trouvait en dessous d'elle, celui-là même où elle avait rencontré Kyrian et Satsugai quelques heures auparavant. Son sourire se figea. Elle sentait du sang, et elle en avait envie. Perché sur les bords du panneau, cachant de ses pattes crochues l'affiche du tournoi, le corbeau arrachait les pattes de sa proie, fixant fièrement Heater. En cet instant là, elle avait l'impression de le comprendre et de pouvoir communiquer avec lui. Il était occuper à manger et allait donc attendre Heater, le temps qu'elle commette un crime.

Seulement, la douleur de la fièvre la reprit, brouillant la vue de la jeune femme. Le corbeau ne ressemblait plus qu'à une tâche noire enroulée d'un cercle rouge bordeaux, significatif de la couleur du sang et de jaune, couleur de l'affiche. Un simple courant d'air paralysa Heater qui, de plus en plus malade, manqua de peu un lampadaire. Relevant lentement son bras droit, elle se gifla et retrouva aussitôt la vue. Le corbeau, interrompu en plein repas s'envola de nouveau, sa proie correctement enfoncée au creux de son bec. La légende était fausse: Le corbeau ne lâchera son morceau de fromage pour rien au monde, le renard pourra se trouver autre chose à manger.

En quelques minutes, l'oiseau noir conduit Heater jusqu'à l'auberge, pénétrant sans aucune hésitation dans la chambre de son maître et de la démone. Un peu plus tard, cette dernière arriva, ballottée par le vent, incapable de se diriger correctement. Passant par la fenêtre ouverte, elle fut bloquée par ses ailes. Sans y penser, elle les rétracta et fut saisie par la douleur bien plus forte qu'habituellement. Morte de froid, elle posa sa main frêle sur la poignée de la fenêtre et la poussa de toutes ses forces, abaissant enfin la clinche pour fermer correctement la seule issue par laquelle pouvait passer le vent.

Ouverte depuis trop longtemps maintenant, la pièce ne renfermait aucune chaleur, si ce n'est celle du corbeau. Toujours aussi fragile, Heater alluma une bougie et remarqua la lettre qui se trouvait sur le bureau que Kyrian avait occupé un peu plus tôt. Peut-être était-il rentré pendant son absence? Hésitante, elle saisit le morceau de papier et le lu, malgré sa vue un peu brouillée. Bien que presque inconsciente, elle vérifia directement la signature, qui n'était pas celle du nécromancien. Sans se mêler de ce qui était écrit, elle reposa la feuille exactement là où elle l'avait prise. Son sourire s'était dispersé lorsqu'elle avait remarqué que ce n'était pas de Kyrian, mais de Satsugai que venait le message. Même si, à la base, elle souhaitait tuer cet homme, il lui semblait, à mesure qu'elle pensait à lui, plus sympathique qu'il ne pouvait y paraître. Sans doute était-ce parce qu'il était un ami proche de Kyrian.

Sans même penser à tirer les rideaux, Heater se déshabilla sans aucune gêne devant le corbeau qui venait de terminer son repas. Le sang coulait encore le long du bec de l’oiseau noir qui la fixait comme s’il fut un homme, mais la jeune femme l’essuya du bout des doigts, ne pensant pas une seconde à mal. Elle retira lentement sa cape qu’elle posa correctement sur le lit où elle s’était assise auparavant. Ensuite, ce fut au tour de son chemisier à bretelle. Ses bottes salles furent jetées à l’entrée de la chambre et le pantalon noir de l’adolescente tomba sur le sol, rejoint aussitôt par les sous-vêtements rouge sang de la jeune femme. Nue dans la chambre, elle prit son sac, celui qu’elle avait laissé dans la chambre sans craindre que quelqu’un y touche et l’emmena avec elle dans la salle de bain. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le corbeau se faufila dans l’entrebâillement de la porte. Souriant, Heater referma la porte et se fit couler un bain chaud. Dans le lavabo, elle laissa couler de l’eau froide pour que l’oiseau puisse se rafraîchir. La seule lumière de la chambre était posée sur le rebord de la baignoire, créant avec la mousse du bain d’étrange forme qui s’allongeaient sur les murs. La porte de la salle de bain grande ouvert, Heater ne craignit rien et s’enfonça un peu plus dans l’eau brûlante qui lui procurait tant de bien.

C'est l'odeur du sang qui reveilla Heater. Accumulant de la fatigue depuis plus de deux jours, elle avait sombré dans un someil profond, et se reveilla seulement lorsque le corbeau plongea son bec dans l'eau de son bain. Une fine couche de sang s'était étendue à la surface de l'eau à présent tiède. Même si à présent, la jeune femme avait incroyablement envie de tuer et boire du sang, elle se passa volontier de celui du rat qu'avait tué précédemment le corbeau. Se relevant dans son bain, la jeune femme se lava de cette manière, faisant couler la mousse le long de son corps reposé. Quelques minutes plus tard, elle se retrouva assise sur un des deux lits, enroulée dans une serviette propre. Ses cheveux retombaient le long de son visage et quelques goutes d'eau qui avaient coulé jusque son menton tombaient à présent sur ses genoux.

Le sang. Elle n'était pas bien pour avoir tant envie de sang. Cela ne lui était arrivé qu'une ou deux fois. Généralement, il lui suffisait de se blesser et de boire son propre sang pour faire passer cette envie, mais ce jour là, elle avait besoin d'autre chose. Un humain? Sans doute. Faire couler le sang de quelqu'un lui ferait du bien, elle n'était pas stupide au point de le boire. A présent revitalisée, elle alla s'habiller, laissant ses cheveux humides lui retomber sur le visage. Ouvrant son sac, elle saisit une jupe en cuir et un chemisier noir qu'elle placerai au dessus d'un bustier rouge sang aux coutures noires. D'un mouvement de tête, elle apperçu le corbeau perché sur le dossier d'une chaise, la tête enfuie sous son aile. Soufflant sur la flamme de l'unique bougie allumée dans la salle, Heater ouvrit de nouveau la fenêtre de la chambre, prenant soin de mettre sur son dos une cape épaisse. Protégée du froid, elle s'enfuit dans la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silkshadow.blog.jeuxvideo.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Auberge du "Tonneau Pourpre"   

Revenir en haut Aller en bas
 
Auberge du "Tonneau Pourpre"
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Brezilyen fòme yon "Brigad Desalin" pou ede peyizan ayisyen plante.
» Le" j'accuse "de Fidel par Vernet Larose
» "little kiki", you represent the future of haiti !!!!!
» Une "mi-temps" ?
» " PRESSE TELEGUIDE" BRAVO!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MagicDarkLight :: Misanris (Continent) :: Intérieur du royaume :: Rue commerçante-
Sauter vers: